Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Lansana

A new world is coming : Apocalypsoon...

Démocratie

Démocratie

Combien de gouvernements ont aujourd'hui la confiance de leur peuple? Ce qu'il manque à nos démocraties, ce sont des systèmes permettant aux citoyens d'être plus impliqués dans les décisions qui les concernent. J'en vois au moins deux :

  1. tirer au sort des citoyens pour qu'ils prennent part aux décisions
  2. favoriser les consultations du peuple par l'utilisation accrue du numérique

Je m'explique.

Je suis actuellement au Chili, où le peuple se prépare à voter pour élire leur Président, leurs sénateurs et leurs députés (tout est fait en même temps ici). La proposition d'une député m'interpelle : elle veut présenter un projet de loi pour déduire des salaires des députés leurs jours d'absence à l'Assemblée. C'est évidemment une bonne mesure, pourrez-vous penser comme moi, mais cette loi ne verra très probablement jamais le jour, car il faudrait que la majorité des députés accepte de réduire leur propre salaire. Nous atteignons ici une limite flagrante du système démocratique moderne : les responsables politiques décident eux-mêmes des règles qui régissent leur profession!

Voilà plusieurs années maintenant que je pense que tirer au sort des citoyens pour contrôler certains actes de nos institutions serait intéressant. Le tirage aléatoire possède de bonnes propriétés mathématiques. En particulier, il permet de sélectionner un échantillon représentatif de la population. Il a été utilisé par les Grecs, et analysé par Platon ou Aristote, et on lui reconnait d'importantes propriétés, comme celles de favoriser l'impartialité dans les prises de décision ou de diminuer la concurrence pour le pouvoir. La politique serait moins politicienne avec des citoyens tirés au sort, car eux ne seraient pas freinés par le développement de leur carrière professionnelle, mais seraient simplement animés par la défense de l'intérêt général ou au moins celle de leurs intérêts personnels, qui sont de toute façon représentatifs de l'intérêt général dans ce cadre. Aussi, si chaque citoyen pouvait potentiellement être appelé à exercer le pouvoir, alors il y aurait sûrement un respect plus fort pour les lois et les institutions, auxquelles chacun pourrait participer.

Je me dis donc aujourd'hui que créer une nouvelle chambre de citoyens pourrait servir à quelques missions identifiées comme le vote sur les salaires des responsables politiques. Le reste de son mandat devrait être pensé, mais au-delà, on pourrait imaginer que des décisions extras pourraient lui être demandées par les députés, sénateurs ou ministres eux-mêmes, ou bien par le peuple via la signature de pétitions faisant consensus. Nous en arrivons donc naturellement au thème de l'utilisation du numérique dans notre système. Internet est suffisamment sécurisé et répandu dans les foyers pour être utilisé plus largement maintenant. Pourquoi donc ne pas en profiter pour faire participer davantage le peuple aux décisions? On entend souvent que la consultation du peuple par référendum coûte trop cher. Je pense que ce n'est plus vrai dans l'ère du numérique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article